logo

Adolescence psychanalyse et sciences affines

Les psychothérapies à l’adolescence

CILA-20-ans

A Paris le 17 et 18 novembre 2017 le colloque international des 20 ans du CILA : « Les psychothérapies de l’adolescent » !

Argument :

Longtemps considéré comme un sujet aux limites de l’analysable, l’adolescent, par la spécificité de son fonctionnement psychique, a provoqué une évolution sensible des  pratiques de soin ; les premiers psychanalystes d’adolescents se sont ainsi heurtés au modèle de la cure avant d’ajuster le cadre en privilégiant le face à face psychothérapique. Dans le champ des psychothérapies, ce n’est plus tant la qualité de l’interprétation de contenus qui compte que la mise en place d’un cadre souple et étayant, en passant par la co-création d’une dynamique transférentielle positive ; celle-ci implique un  déplacement de priorité, du modèle de la cure vers une rencontre intersubjective incluant souvent un style vivant et dialogique.

Depuis Freud et la prise en charge d’adolescents souvent entendus comme des patients névrosés, l’écoute et la compréhension de l’adolescent se sont développées. La diversité des pratiques cliniques implique désormais une créativité à laquelle répond en écho à la polysémie des problématiques adolescentes. La variété des dispositifs cliniques, psychothérapie, thérapie bifocale ou familiale, psychodrame, médiation, approche psycho-pédagogique, institutionnelle, psycho-sociale et autres sont venues confirmer la place singulière de l’adolescence dans le paysage du soin comme de la conception de la vie psychique de l’adolescent. Dans la continuité de cette évolution, on ne peut guère envisager actuellement une psychothérapie d’adolescent sans penser ou prendre en compte ses liens intersubjectifs incluant son environnement, ses parents, sa famille et la société qui l’entoure.

Ces perspectives s’inscrivent dans la possibilité de penser l’adolescence comme un processus central de la construction du sujet, non pas au même titre que l’infantile, mais de façon comparable quant à l’importance des remaniements mobilisés. Ainsi, au moment où le Collège International de l’Adolescence (CILA) atteint ses vingt ans d’existence, nous est rappelé le caractère paradigmatique des mutations adolescentes : tout au long de la vie, il nous indispensable d’élaborer, sur le coup et dans l’après-coup, les effluves traumatiques ou encore les lueurs d’un passage.

Pour nous aider à penser les soins prodigués aux adolescents au-delà de nos frontières, nous ferons appel aux correspondants étrangers du CILA qui apporteront la dimension culturelle indispensable à l’ouverture du champ de réflexion sur l’adolescence, venant confirmer si besoin était qu’un adolescent sans son environnement, cela n’existe pas.

Programme à télécharger

>> <<