logo

Adolescence psychanalyse et sciences affines

le Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV)

La vocation du Syndicat National du Jeu Vidéo:

Créé en 2008, dans la continuité de l’Association des Producteurs d’Oeuvres Multimédia (APOM), le SYNDICAT NATIONAL DU JEU VIDEO (SNJV), syndicat professionnel, rassemble :

– les entreprises de production de jeux vidéo et de programmes multimédia ludiques ;

– les personnes morales et physiques qui leur apportent un concours régulier, et notamment les créateurs indépendants, les éditeurs, les distributeurs, les organismes de formation publics ou privés ainsi que les laboratoires de recherche, publics et privés, réalisant des recherches en matière de jeux vidéo ou de technologies et techniques s’y afférant ;

– les associations professionnelles régionales oeuvrant au développement de la filière jeu vidéo ;

aux fins de représenter et de défendre les intérêts de la profession, de promouvoir la production française de jeux vidéo en France et à l’international et de communiquer sur la filière auprès de tous ses observateurs.

Les missions du Syndicat National du Jeu Vidéo:

Le SNJV intervient dans tous les domaines permettant de préserver ou développer la compétitivité des entreprises de production de jeu vidéo implantées en France:

– Politiques publiques permettant de garantir la compétitivité internationale des entreprises de création de jeux vidéo ;

– Dispositifs réglementaires et législatifs adaptés au développement durable de la filière;

– Formation professionnelle;

– Promotion de l’industrie française du jeu vidéo en France et à l’international;

Le SNJV intervient également dans l’intérêt de ses membres à chaque fois que l’actualité le nécessite. Retrouvez sur ce site nos interventions, prises de positions et propositions.

Historique du Syndicat National du Jeu Vidéo:

L’APOM est fondée en 2002 à l’initiative de studios de création indépendants de jeux vidéo soucieux d’oeuvrer pour l’intérêt collectif de la profession.

Le premier chantier de l’APOM concerne la rédaction de 10 propositions au Premier ministre pour le développement durable de l’industrie des loisirs électroniques en France. Une rencontre avec Jean-Pierre Raffarin débouche en 2003 sur la création du Fonds d’Aide à l’Edition Multimédia (FAEM) dôtée une enveloppe annuelle de 4 millions d’€uros. Pour le Premier Ministre, « Le jeu vidéo est la porte d’entrée du grand public dans la République Numérique « . L’ENJMIN, L’Ecole Nationale du Jeu et des Métiers Interactifs Numériques est par ailleurs créée à Angoulême cette même année.

Après une reconnaissance officielle du jeu vidéo comme « forme d’expression culturelle » (Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la Culture – septembre 2006), les travaux de l’APOM en concertation avec le CNC (Centre National de la Cinématographie)  et la DGE (Direction Générale des Entreprises) permettent en mai 2008 l’adoption du Crédit d’Impôt Jeu Vidéo (CIJV) et la transformation du Fonds d’Aide à l’édition Multimédia (FAEM) en Fonds d’Aide au jeu Vidéo (FAJV).

En juillet 2008, les membres de l’APOM décident de professionnaliser leur action en devenant le Syndicat National du Jeu Vidéo, une organisation dotée de moyens financiers et humains permettant de mener à bien les nombreux défis se présentant aujourd’hui à notre profession.

pour visiter le site…

>> <<