logo

Adolescence psychanalyse et sciences affines

De ce qui fait violence à l’adolescence

affiche-colloque-adolescent-2018

Argumentaire:
« Pour attendue qu’elle soit, la puberté est toujours une surprise pour l’adolescent ».  E. Kestemberg (1980) 
L’adolescent a à faire face à la violence de l’effraction pubertaire. Tour à tour excitantes, tour à tour angoissantes ; les sensations et représentations nouvelles avec lesquelles il est aux prises peuvent déborder ses potentialités de symbolisation.

Son « sentiment continu d’existence » (D.W. Winnicott, 1975) peut être menacé par la violence symbolique de cette cohabitation avec un corps étrange et étranger. L’adolescent est confronté à de nombreux remaniements identitaires et narcissiques afin de rendre possible l’émergence de la sexualité génitale. Désexualiser les représentations incestueuses, renoncer de façon définitive au projet œdipien, élaborer le processus de séparation et d’individuation sont autant de confrontations à des errances psychiques parfois difficiles à contenir.
Ces remaniements psychiques à l’œuvre peuvent venir bouleverser son mode de relation aux autres et donc au lien social. Ils sont également sources de questionnement dans notre abord thérapeutique de l’adolescence.

L’objet de ce colloque est de traverser les questions de l’expérience pubertaire, de ce qui fait violence à l’adolescence : dans son corps, sa psyché, sa famille; jusque dans le lien social.


Pour la soirée du jeudi 12 Avril:

Introduction Corentin CHARBONNIER
Docteur en Anthropologie, Photographe, éditeur.
David LEBRETON « Disparaitre de soi à l’adolescence »
Professeur à l’Université de Strasbourg, membre de l’Institut universitaire de France et chercheur au laboratoire Cultures et Sociétés en Europe.
Anthropologue et sociologue français, il est spécialiste des représentations et des mises en jeu du corps humain qu’il a notamment étudiées en analysant les conduites à risque.
Il a aussi écrit sur des thèmes plus personnels : le silence (Du silence – Métailié) ou sur la marche (Éloge de la marche).
Virginie MERLET « Et si on parlait des étudiants en soins infirmiers? « 
Master « Sciences Cliniques en soins Paramédicaux », Infirmière spécialiste clinique (pratiques avancées) et Cadre formateur à l’IRFSS CRf Centre/Val de Loire.

Pour la journée du Vendredi 13 Avril:

Matinée

  • Florian HOUSSIER  « Freud adolescent »

Psychologue clinicien, Psychanalyste, Professeur de psychologie clinique et de psychopathologie université Paris 13, Président du Collège            International de l’Adolescence. Ses travaux portent notamment sur la clinique du passage à l’acte à l’adolescence.

  • Fanny DARGENT (Titre à venir)

Psychanalyste, Docteur en psychopathologie et chargée d’enseignement à l’université Diderot. Elle est l’auteur de nombreux articles et  contributions. Elle a reçu le prix Pierre Mâle pour son travail dans Blessures de l’adolescence (Puf, 2011).

  • Didier LAURU « Violence et passion de l’amour à l’adolescence « 

Psychiatre, Psychanalyste, Ecrivain, directeur du centre médico-psycho-pédagogique (C.M.P.P.) Etienne-Marcel à Paris. Membre d’Espace analytique, directeur de la publication de la revue Enfances & psy.

Une grande partie de son travail consiste à faire part de ses recherches à un public plus élargi que le cercle des psychanalystes. Il a récemment travaillé sur l’amour, la relation père fille et sur la sexualité infantile.

Après midi

Introduction culturelle sur la musique :

  • Mathieu LAMBERT « Hardcore et adolescence, quand la musique est violente ? »

Responsable de Le Garage Electrique, centre ressource pour les musiques actuelles, et directeur général de La Tendresse (Montpellier).

Corentin CHARBONNIER sur « Le Hellfest- un espace de violences ritualisées »

Docteur en Anthropologie, Photographe, éditeur.

Intervenants discutés par Hervé FLEURY

Infirmier au Centre Oreste, musicien et ingénieur du son

  • Marie-Jean SAURET « Sujet adolescent et lien social »

Psychanalyste (co-créateur de l’Association de psychanalyse Jacques Lacan), professeur émérite de l’université Jean-Jaurès (Toulouse), chercheur au Pôle de Clinique psychanalytique du sujet et du lien social, auteur entre autres de De l’infantile à la structure (PUM), et d’une trilogie Psychanalyse et politique (PUM), L’effet révolutionnaire du symptôme (érès), Malaise dans le capitalisme (PUM) et avec Pierre Bruno, Du divin au divan (érès, 2014).

Il est également directeur de la collection érès poche – Psychanalyse – APJL aux éditions érès, avec Pierre Bruno.

  • Roland GORI « Un monde sans esprit. La Fabrique des terrorismes. »

Psychanalyste et Professeur émérite de psychologie et de psychopathologie clinique à l’université Aix-Marseille.

Il est aussi l’initiateur de L’Appel des appels (2009) qui recueilli 80 000 signatures en quelques semaines.

Ses ouvrages essayent de penser la modernité en conjonction avec une éthique du sujet et insistent sur les ravages idéologiques que les logiques scientistes autant que libérales produisent auprès des citoyens dont on nie le statut de sujets en les ravalant au rang d’individus statistiques.

Intervenants discutés par Jean-Yves Le FOURN

Pédopsychiatre, Psychanalyste, cofondateur de l’association Hébé, Membre du Collège International de l’Adolescence, de la Revue Adolescence

Tarifs :
Pour l’ensemble du colloque: Etudiant : 20€
Individuel : 60€
Formation continue : 100€

Pour la soirée de jeudi, tarif unique de 10€

*Toute inscription à la journée de vendredi vous offre la possibilité d’assister à la soirée du jeudi, sous réserve de nous avertir au préalable par mail ou téléphone dans un soucis d’organisation.

Informations et inscriptions :

Par mail hebe.colloque@gmail.com, par chèque par voie postale à l’association Hébé: 88 rue du rempart 37000 Tours

Billetterie jeudi        Billetterie vendredi         Plan d’accès         Plaquette

Suivez l’actualité de l’organisation du colloque sur notre page Facebook

Comité scientifique et d’organisation :

Jean Yves Le Fourn, Caroline Gauvreau, Virginie Duchauffour, Corentin Charbonnier, Chalotte Quentin, Simon Galopin, Annelise Schonbach, & Arnaud Sylla

>> <<