logo

Adolescence psychanalyse et sciences affines

Colloque « Adolescence et 9ème Art »

L’association de recherche clinique Hébé (Adolescence, psychanalyse et Sciences affines) organise les 23 et 24 mars deux sessions de réflexion sur la thématique de l’adolescence et du neuvième art.

A travers une soirée thématique de discussion grand public sur la culture geek, englobant les BD Comics et manga en passant par les réseaux sociaux et les jeux vidéo, il s’agira d’aborder les questions que soulève le rapport des adolescents avec les objets culturels contemporains.
Le vendredi 24  mars sera une journée dédiée aux professionnels de l’adolescence (soignants, éducateurs, pédagogues et médiateurs culturels) avec l’idée d’approfondir le rapport des ados aux supports d’images que sont les BD. Force est de constater une évolution singulière dans l’histoire des Bandes Dessinées, Comics et des mangas, et que les adolescents savent se saisir de ces supports qui résistent à la dématérialisation induite par le numérique. Quelles sont les spécificités de ces supports ? Qu’y trouvent, ou qu’y cherchent les adolescents ? Comment les accompagner avec  ces supports et renouveler nos pratiques, cliniques éducatives et pédagogiques ?

Différents professionnels – psychanalystes, psychologues, chercheurs, enseignants, pédopsychiatres et éducateurs -, viendrons ainsi témoigner de leurs réflexions, expériences et projets de prise en charge d’adolescents. Une large part sera laissée aux échanges ainsi qu’à la rencontre de projets culturels locaux.

En filigrane, l’idée est de soutenir la culture et les objets culturels en tant que vecteurs de soin et de lien social.
Plaquette
Enquête de satisfaction


Réservation en ligne


Argumentaire

Période de séparation, de redécouverte du monde et de création, l’adolescence est avant tout sociale. les représentations véhiculées dans les médias culturels s’agissant des films, séries, jeux vidéo mais aussi et surtout dans la bande dessinée et désormais, les Mangas et autres animés sont très prisées par les ados.

Ces objets culturels permettent d’étayer les vécus internes des adolescents mais également de faire du lien au travers du partage avec leurs pairs. Cela leur permet de marquer la différence entre les générations et positionner l’adulte comme « suffisamment ringard ». Cette période de réappropriation de soi nécessite l’investissement d’un lieu vidé de la place des parents afin de mieux s’approprier son « adultité » en devenir et gagner en autonomie. A cet égard, l’arrivée du manga est venu révolutionner les codes de la BD traditionnelle au profit de contenus plus en phase avec le vécu des adolescences contemporaines.

Serge Tisseron a développé une réflexion pour envisager le pouvoir des images en particulier à l’adolescence

Leurs dimensions contenantes vis-à-vis des éprouvés pubertaires, permettent un passage des interactions sensorimotrices à des interactions de types narratives. Les images occupent également une fonction de transformation : elles permettent de mettre en mouvement les représentations internes, induisant une succession d’images comme dans le rêve et offrent ainsi la possibilité d’intégration des enjeux inconscients sous-jacents à la réactualisation œdipienne.

Nous sommes toujours spectateurs d’une image, c’est donc une possibilité renouvelée de prendre du recul.

Au-delà des propriétés liées aux images, la bande dessinée les Comics ou les Mangas aujourd’hui sont les tenants d’une culture du livre, d’un rapport à un objet incarné résistant encore aux perspectives dessinées par le numérique et la dématérialisation.

Les adolescents que nous rencontrons ou accompagnons viennent témoigner, à travers leurs ruptures, qu’elles soient corporelles, psychiques ou sociales, à quel point ils ont besoin de savoir que leurs objets culturels soient reconnus.

C’est à ce titre que nous souhaitons proposer une journée qui aurait pour objectif de présenter ces objets culturels à de soignants, pédagogues, éducateurs, parents, afin de reconnaitre que la culture est un objet de soin, vecteur de rencontre et de création indispensable à l’adolescence. A cette occasion, nous souhaitons y associer des intervenants culturels du territoire afin de présenter des initiatives locales.

En ce sens, nous envisageons de valoriser des projets d’accompagnement ou de prise en charge utilisant des objets culturels liés au 9è art, comme nous souhaitons également faire intervenir différents spécialistes afin de nous aider à décortiquer les particularités de cet art, le neuvième.

Programme

Pour se faire nous proposons deux temps de rencontre adressés à un large public :

  • Un premier temps le 23 mars pour une soirée tout public et gratuite sur la thématique de «la culture geek ? » englobant les références du 9è art au jeu vidéo an passant par les réseaux sociaux : interroger le statut de l’image à l’adolescence

18h30 Accueil du public

19h Table ronde sur le « Culture geek »

Marion HAZA , Arnaud SYLLA, Xavier ANGIBAULT Grégoire LATRY, Mehdi DEBBABI ZOURGANI.
21h Clôture de la soirée

Vendredi 24 mars  une journée dédiée aux professionnels de l’adolescence 

8h30 accueil du public

9h  Introduction  Marion HAZA Psychologue clinicienne Maître de conférences en Psychopathologie Clinique. Université de Poitiers. Fondatrice et présidente d’ARCAD (Association de Recherche Clinique sur l’Adolescence), Membre du Collège International sur L’Adolescence & Arnaud SYLLA Psychologue clinicien Centre Oreste, membre de l’association Hébé.

9h30 Claire RICHET Professeure documentaliste « la thématique adolescente dans la bande dessinée contemporaine »

10h Table ronde sur les médiations

  • Nathalie BENTO Educatrice spécialisée la Boisnière sur un atelier manga en institution
  • Simon GALOPIN Psychologue clinicien Centre Oreste médiation à partir d’un animé SAO
  • Xavier ANGIBAULT Pédopsychiatre Centre Oreste sas d’accueil pour adolescents en rupture de lien social: le groupe thérapeutique culture Geek

Discutant Mehdi DEBBABI ZOURGANI Psychologue clinicien membre du Groupe de Travail Analytiquevsur les Jeux vidéos et mondes numériques

10h45 pause-café assurée par l’IME des DOUETS

11h Joëlle ROSEMAN Psychologue clinicienne, Psychanalyste, docteur en psychopathologie et psychanalyse, chargée de cours à l’université Paris 7-Denis Diderot. « Les mangas pour jeunes filles, figure du sexuel à l’adolescence »

Discutante  Caroline GAUVREAU Psychologue clinicienne Centre Oreste, membre de l’association Hébé.

12h pause déjeuner libre

Après-Midi

13h30 accueil café expo

15h Florent MAUDOUX Créateur de Bande Dessinée présentation de sa démarche artistique et son nouveau projet sur adolescence et soin.

15h45 Christian HOFFMANN Psychanalyste, Professeur de psychopathologie clinique à l’université de Paris 7 Denis Diderot. Directeur de l’Ecole Doctorale Recherche en Psychanalyse  « La culture « ados » et la construction du Sujet »

Discutant Jean Yves Le FOURN Pédopsychiatre – Psychanalyste, ancien Chef de service du Centre Oreste, Membre du CILA, Membre du Séminaire de Recherche de la Revue Adolescence, Membre fondateur et Président d’Honneur de l’Association Hébé.

16h45 Conclusion de la journée Marion HAZA

17h clôture du colloque.

Informations complémentaires

Tarifs :

Réduit sur justificatif : 20€

Individuel : 40€

Formation continue : 100€

Informations et inscriptions :

par mail hebe.colloque@gmail.com, par voie postale à l’association Hébé: 88 rue du rempart 37000 Tours, ou au 07 64 27 96 91.

Plaquette

>> <<